Ciné
Prog.TV
Actus
Musique
Resto
Web.TV

Football – Le capitaine de la sélection U17 : « Venez nous encourager samedi »

Nous sommes désormais à J-3 du championnat d’Océanie de football U17 qui se déroulera à Tahiti entre le stade Pater et le stade de Mahina. Huit équipes sont divisées en deux poules : La poule A avec la Papouasie, le Vanuatau, la Nouvelle Calédonie, Tahiti, et la poule B avec la Nouvelle Zélande, les Salomon et les Fidji. Seulement les deux finalistes seront qualifiés pour la Coupe du monde U17 prévue en Inde du 6 au 28 octobre 2017.

La dernière fois que Tahiti avait pu se qualifier pour une Coupe du monde c’était en 2009 en Egypte. Le tournoi de qualification se joue cette fois-ci à domicile, ce qui est un atout pour nos Tama Ura qui se préparent depuis de longs mois, coachés par Patrice Flaccadori, l’entraineur de la sélection.

La sélection U17 est bien entourée

La sélection a intégré le centre technique FTF

L’équipe intégrait ce mercredi soir le centre technique de la fédération tahitienne de football à Pirae. Elle y dormira afin de renforcer la cohésion de l’équipe avant et pendant le tournoi. « On gagne ensemble ou on meurt ensemble ! » s’est exclamé le coach Patrice Flaccadori avant ce qui allait être un des derniers entrainements de la sélection.

En dehors des Samoa qui sont censé être plus faibles et la Nouvelle Zélande légèrement favorite, le reste des cinq équipes sont d’un niveau relativement similaire. Les jeunes ont travaillé dur, la qualification semble être à la portée de la sélection de Tahiti mais le soutien du public ne sera pas de trop.

Le premier match de nos Tama Ura se jouera au Stade de Mahina ce samedi 11 février à 19H, le prix des places est fixé à 500 fcp par soirée, chaque soirée comprenant deux matchs (16H et 19h). SB

Moana Pito, capitaine et gardien de but des Tama Ura

Parole à Moana Pito, capitaine de la sélection :

Peux tu te présenter ?

« Je m’appelle Moana Pito, j’ai 17 ans. Je suis gardien de but de l’AS Tefana. J’ai commencé le football à l’âge de 4 ans. Dans la famille, on est tous des footballeurs. J’ai commencé à être gardien depuis la catégorie poussin. Il n’y avait pas de gardien alors je me suis porté volontaire. Par la suite, j’ai aimé ça et j’ai voulu continuer. »

Cela te fait quoi d’avoir été sélectionné ?

« J’ai déjà été sélectionné en U17, on avait perdu contre la Nouvelle Zélande il y a 2-3 ans, mais à l’époque seulement le gagnant se qualifiait. J’ai été sélectionné également avec les U20 en début d’année. C’est un honneur de représenter le Pays, surtout que la compétition se passe chez nous. On fera tout pour se qualifier. »

Comment envisages-tu le tournoi, le premier match ?

« On reste positif par rapport au tournoi. Je pense qu’on a nos chances, on travaille depuis 6-7 mois, on est prêts, on attend juste le premier match de samedi contre le Vanuatu. C’est une bonne équipe qui est bien placée, après on verra bien, on ne les a pas encore vus jouer. Je pense que cela devrait passer. »

Tu suis un entrainement spécifique ?

« On travaille plutôt les ballons aériens car on a quelques problèmes sur les ballons aériens, sinon on travaille le physique. »

Au niveau de l’ambiance ?

« On est un peu comme une grande famille désormais. On sent le « mana », comme on dit chez nous. C’est top. »

Ton objectif personnel ? Un dernier mot ?

« Mon objectif, c’est la qualification pour cette Coupe du monde en Inde, pour tenter de se faire repérer là bas. Je demande à toute la Polynésie de venir nous encourager au stade de Mahina samedi. Merci à notre coach Patrice Flaccadori, Vincent Simon et Samuel Liparo pour toute la préparation depuis juillet-août. » Propos Recueillis par SB