Ciné
Prog.TV
Actus
Musique
Resto
Web.TV

OFC U-17 Championship: La Nouvelle-Calédonie et la Nouvelle-Zélande iront au mondial

Belle soirée de football à Mahina, au stade de Vénus, où se tenaient les demi-finales du Championnat OFC U-17. Les spectateurs ont pu assister à des rencontres haletantes entre les 4 meilleures équipes du tournoi. C’est la Nouvelle-Calédonie et la Nouvelle-Zélande qui représenteront l’Océanie lors de la Coupe du monde U-17 de la FIFA qui se tiendra en Inde du 6 au 28 octobre 2017.

NCL 3-2 SOL

Dans la première demie, les cagous, très entreprenants aujourd’hui, sont venus à bout des salomonais qui avaient pourtant donné du fil à retordre au favori néo-zélandais lors de leur 2ème match de poule, ne s’inclinant que sur le score de 2 buts à 1.

Les calédoniens ouvrent le score à la 23ème minute par l’intermédiaire du joueur numéro 16, Pierre BAKO, qui place une splendide reprise en demi-vollée à 25 mètres du but adverse. Le ballon file tout droit dans le petit filet du gardien solomonais surpris par cette frappe sèche (1-0).

Les verts et bleu égaliseront à l’heure de jeu, suite à un débordement côté gauche Stewart TOATA hérite du ballon sur la ligne des 6m au deuxième poteau et conclut de près (1-1). L’équipe calédonienne reprendra ensuite sa marche en avant, mettant la pression sur les joueurs  salomonais et se procurant de nombreuses occasions.

Ils inscriront un deuxième but sur coup de pied arrêté à la 68ème minute de jeu. Coup franc côté gauche envoyé dans la surface de réparation, le ballon est catapulté au fond des filets par la  tête d’Abiezer JENO qui avait bien coupé la trajectoire au premier poteau (2-1).

Les cagous feront le break dix minutes plus tard grâce à un Vita LONGUE opportuniste qui, à la suite d’une parade de Joel NANAGO voit le ballon lui revenir dans les pieds et ne se fait pas prier pour marquer à bout portant. (3-1)

Les salomonais réduiront la marque dans les arrêts de jeu par l’intermédiaire de Junior ALLEN  (3-2) mais l’issue du match ne changera pas, la Nouvelle-Calédonie participe à sa toute première phase finale de coupe du monde.

New Caledonia’s Coach Michel Clarque. U-17 OFC Championship 2017. Photo: Shane Wenzlick / www.phototek.nz

Interview de Michel CLARQUE, entraîneur de la Nouvelle-Calédonie:

La Nouvelle-Calédonie disputera une phrase finale de Coupe du monde, que ressentez vous après cette qualification?

« C’est un beau roman, c’est une belle histoire….ça fait plaisir! C’est beau parce que cela va au delà de tout ce que j’aurais pu espérer. Maintenant on a 7 mois pour bien travailler et on verra bien ce que ça pourra donner. On marque l’histoire du football calédonien, c’est beau. »

Votre équipe a effectué une grosse performance collective, avec beaucoup d’envie, beaucoup d’agressivité dans les duels. Est-ce qu’il était difficile de motiver vos troupes pour ce match?

« Oui c’était un peu difficile même si je crois que, progressivement, ils prenaient un peu conscience de l’évènement qui se préparait, j’avais surtout peur que le stress les paralyse parce que ce n’est pas évident de savoir que l’on va jouer une qualification pour une Coupe du monde. On a joué avec nos qualités et surtout un mental de tonnerre et puis voilà après ça s’est bien passé, alors c’est vrai que ça donne confiance, marquer 3 buts aux Salomons ce n’est pas une chose évidente »

Vous avez une finale à disputer vendredi soir à Pater, quelles sont vos attentes par rapport à ce dernier match?

« Je crois que la finale, ce sera la cerise sur le gâteau. Notre finale c’était aujourd’hui après c’est une question de classement sans grande importance pour nous. C’était aujourd’hui ou jamais qu’il fallait essayer de faire quelque chose. »

Crédit photo: OFC

NZL 2-1 PNG

Ce fut plus difficile en revanche pour la Nouvelle -Zélande dans le second match de la soirée. Opposés à des Papous combatifs les kiwis ont dû attendre les arrêts de jeu de la seconde période pour venir à bout des rouges et noirs.

On se disait pourtant que ce match ne serait qu’une formalité pour les « All White » lorsqu’ils ouvrent le score dès l’entame de match, à la 3ème minute jeu, suite à un but contre son camp du numéro 8 papou Aben PUKUE (1-0).

Mais ils ont eu affaire à des papous galvanisés par l’enjeu et cette place qualificative pour la Coupe du monde. Les joueurs de Harrison KAMAKE se battaient sur chaque ballon et ne laissaient que des miettes à leurs adversaires.

Leurs efforts seront récompensés à la demi-heure de jeu grâce à l’égalisation de son attaquant Barthy KEROBIN qui place une magnifique reprise de volée du point de pénalty qui s’en va battre Zac JONES côté droit (1-1).

Sous les encouragements d’un public tahitien acquis à leur cause, les papous continueront leur défense héroïque et parviendront à repousser les assauts des kiwis et se dirigent alors tranquillement vers une séance de tirs au but.

Mais à la 93ème minute de jeu, suite à une perte de balle papoue dans le rond central, les néo-zélandais lancent une contre attaque côté gauche, le numéro 9 kiwi, Max MATA, déborde et expédie un centre à ras de terre au deuxième poteau trouvant Oliver WHYTE qui ajuste Charley NINGIKAU d’un plat du pied qui passe au ras du poteau droit et finit sa course au fond des filets (2-1).

Ce second but offre la victoire et envoie son équipe en Inde pour la Coupe du Monde. Les All White exultent sur le banc de touche.

La finale du Championnat OFC U-17 opposera donc la Nouvelle-Calédonie à la Nouvelle-Zélande vendredi soir à 19h au Stade Pater.